Comment reconnaître des festivaliers ?

 

Avant tous il faut savoir que les festivals sont des événements culturels qui rassemblent un grand nombre de public issu de différents horizons. Les festivals de musique sont assurément les plus fréquentés et qui comptent toujours un nombre considérable de spectateurs.

Mais qui sont ces festivaliers qui se contrefichent de la chaleur ou de la boue pour se laisser aller à une ambiance de folie ainsi que de liesse durant les festivals? Focus sur les caractéristiques qui permettent de facilement reconnaître des festivaliers.

 

Des festivaliers, individus issus de la même localité

Les statistiques sont formelles, les personnes qui assistent aux festivals sont la plupart du temps issues de la région même où est organisé l’évènement en question. Elles représentent à elles seules environ 80% de la fréquentation.

 

Des festivaliers, au cœur d’une tranche d’âge très variée

En moyenne la population qui s’intéresse aux festivals est âgée de 26 ans, célibataire et n’a pas d’enfants. Cependant, cette tranche d’âge peut être différente selon la thématique du festival. Ceux ayant pour thème la musique classique rassemblent les adultes dont l’âge oscille entre 50 et 60 ans. Par ailleurs, les statistiques ont montré que seuls 10% des festivaliers étaient mariés et 22% seulement sont parents.

 

Des festivaliers, un public nouveau à chaque fois

Les festivals sont des événements qui attirent un bon nombre de curieux et de novices en la matière.

Le public de ce genre d’événement est constitué à 40% de personnes qui viennent pour la première fois. Ces personnes viennent souvent pour profiter d’un moment de détente.

Elles viennent en principe afin de voir des performances artistiques qui les passionnent comme la danse, la musique, etc. Le côté éphémère, mais très festif et éclectique d’un festival est également très attractif pour ce genre de public.

 

Des festivaliers, de grands passionnés de camping

Les festivaliers purs et durs ne vont pas loger à l’hôtel ou dans des gîtes du coin. Ils préfèrent davantage les modes d’hébergement alternatifs dont le plus populaire est le camping sauvage.

 

 

novembre 15, 2017

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *